Un nouvel arrivant dans le groupe

J’aimerai vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur « L’arrivée d’un nouveau membre dans le groupe » Je ne parle pas forcément d’un nouveau perroquet.Très souvent, on nous dit « C’est incroyable, vous avez beaucoup d’animaux très différents et tout le monde s’entend bien, vous avez de la chance ! »Je pense que la seule chance que l’on ait, c’est de les avoir rencontré tous nos protégés … Nous n’avons pas plus de chance que la moyenne des gens, et nous ne sommes pas plus malins non plus. Pourquoi ça se passe bien ? Tout simplement car chacun sait qu’ il n’a rien à perdre avec l’arrivée d’un nouveau membre.Nous avons perdu il y a plusieurs mois notre chienne d’un cancer foudroyant, nous étions totalement dévastés évidemment. Chacun à notre façon… Les perroquets ressentaient le mal être ambiant et restaient dans l’interrogation, même si nous faisions notre possible pour faire bonne figure… On ne les dupe pas aussi facilement

Notre autre chienne à longtemps cherché et attendu puis s’est résignée.Les jours et les semaines sont passées, la vie a repris son cours, le temps n’efface rien, on apprend juste à vivre avec notre peine. Puis la vie à mis sur notre chemin, une petite chienne qui cherchait une famille. (Je passerai sur son histoire pas glop). Souci, c’est une border de 7 ans qui ne connait quasi rien et qui par conséquent est très réactive à la moindre stimulation… et qui a toujours vécu seule sans autre animaux et énormément délaissée.On veut bien faire des sauvetages mais pas faire n’importe quoi. Prendre une bête si on ne peut pas répondre à ses besoins c’est une forme de la maltraitance pour moi. On a demandé conseils à un éducateur canin pour partir sur de bonnes bases et avoir son avis sur la possibilité d’accueillir cette petite. On lui a parlé de son passé chaotique. Il nous a confirmé qu’avec un peu de patience, il n’y avait aucune raison que ça se passe mal. Je ne vais pas vous vendre du rêve et des paillettes… les premières semaines les chats n’ont pas du tout apprécier la blague. C’est quoi ce truc surexcité qui veut nous sentir nous courir après !!!! Pareil pour à peu près tous les animaux… Pour elle tout était jeu et excitation. Les perroquets ont prévenus qu’il y avait un intru dans la maison, mais au lieu de les encourager dans leur crainte, dés que la nouvelle était dans leur champ de vision, ils avaient droit à « Ouais, vous avez vu c’est génial – Oui super le petit chien… » Evidemment si à ce moment-là, j’avais chassé la nouvelle, je leur aurai donné raison d’avoir peur. Nous avons justement fait l’inverse.Nous n’avons pas pris de risques et tenu chacun a bonne distance de sécurité. Je m’explique : Chacun avait une possibilité de repli si besoin. Les Perroquets pouvaient rester dans leur espace à observer sans que la petite puisse y accéder. Les chats avaient une partie de la maison accessible juste pour eux. Quand on sortait la petite nouvelle, on l’accompagnait pour être certains qu’elle ne traumatise pas la volière, ou nos lapins… Et pour elle, je n’ose imaginer… Elle passe quasiment 7 ans de sa vie à attendre dans un jardin à rien faire, sans aucun interaction et elle déboule dans l’Arche de Noé. Nous avons accompagner tout le monde afin d’être le plus rassurant possible, éviter tout stresse ou tension inutile et puis chacun à pris ses marques petit à petit. Chacun a été récompensé par des félicitations dégoulinantes de « Oui c’est bien mon bébé !!! – Super bravo !!! Oui génial » Vous voyez de quoi je parle

😉

Les perroquets ont très vite intégré que c’était un nouveau membre du groupe, qu’ils n’avaient pas besoin de lancer de cris d’alerte que cette boule de poils allait rester et qu’elle n’allait rien leur faire perdre.La petite nouvelle a appris à gérer son excitation. Elle aime faire travailler sa truffe, se balader explorer, partager avec nous et avec notre autre chienne qui a retrouvé sa joie de vivre.Et je pense que c’est ce que chacun à compris à sa façon, il n’avait rien à perdre, bien au contraire.Soyez patients, ne dramatisez pas. N’ayez pas d’attentes irréalistes, il y aura surement quelques petites tensions quelques erreurs mais l’animal est bien plus tolérant que l’humain.Il reste encore un peu de travail, tout n’est pas parfait mais tout le monde vit ensemble sereinement.Quand un comportement n’est pas adapté à une situation, au lieu de juger et de reporter la faute sur l’animal, demandez-vous pourquoi il y a ce comportement ? Bien souvent la réponse est sous nos yeux

😉

Et si vous êtes perdus, faites-vous aider

😉

Et surtout avant tout, renseignez vous avant d’accueillir un animal. Nolwenn et sa tribu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *